Les Cours de M.Reyser - Histoire, Géographie, EMC, HGGSP

 

 

 

 

 

Sapere Aude - Ose Savoir !

 

Thème 4 - chapitre 2 - Patrimoine, la préservation entre tensions et concurrences

  • Manuel: Nathan HGGSP Term
Terminale, Histoire, Géographie, HGGSP Lycée, nouveaux programmes, Thème 4, patrimoine

Nous avons vu dans le chapitre précédent que le patrimoine est l’objet de nombreux enjeux politiques, sociaux, identitaires, …. La question de sa préservation, et donc des actions mises en œuvre pour restaurer, valoriser et protéger le patrimoine concentrent de nombreuses tensions puisque cela implique des usages et des perceptions qui peuvent différer d’un individu à un autre ou d’un groupe à un autre.

 


 

Pour aller plus loin:

"Antiquités du sang", quand pillage et pandémie font bon ménage,

Le trafic d’antiquités et le pillage des sites archéologiques semble profiter de la pandémie mondiale du Covid-19 et prend, actuellement, une ampleur insoupçonnée. Cinquante ans après la convention interdisant l’importation et l’exportation illicites des biens culturels, que se passe-t-il aujourd’hui ? La pandémie a en effet affecté la surveillance des sites culturels et des musées, entrainant notamment une augmentation des fouilles illégales de sites archéologiques. Parallèlement, des chercheurs (dont ceux du projet Athar) signalaient l’accroissement des ventes illicites en ligne de biens culturels issus de fouilles clandestines. Syrie et Irak, mais aussi Yémen, dont on parle si peu, Sahel et Libye sont à l’origine de ses antiquités de sang. Rappelons que l’archéologie aurait constitué le deuxième poste des recettes du groupe terroriste Daesh et qu’aujourd’hui nombre de ses vestiges archéologiques sont conservés dans des ports-francs comme Genève, Bangkok ou les Emirats. Après la drogue et les armes, biens culturels et antiquités sont au troisième rang des commerces illicites mondiaux.