Le Site de M.Reyser

nature de l'article: Compte-Rendu
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Il est beaucoup question de compétences en éducation, or il est rare de trouver des évaluations sur ce sujet qui dépassent le simple constat personnel. L'article d'Elisabeth Bautier, de Stéphane Bonnéry et de Pierre Clément est donc essentiel à ce titre. Il souligne l'existence d'un lien entre la pratique d el'enseignement par compétences telle qu'elle s'est développée en France et l'accroissement des inégalités. Cet article fait partie d'un dossier intitulé "L'approche par compétences: une réforme voyageuse", paru dans les Cahiers de la Recherche sur l'Education et les Savoirs

 

Résumé de l'article

L’introduction des compétences dans les programmes de l’école unique (élémentaire et collège) en France et notamment du « socle commun », a donné lieu à des alliances autour du terme « compétence ». Les définitions de ce terme sont en réalité plurielles (utilitaire, participationniste, « retour aux fondamentaux »), selon les groupes d’acteurs qui cherchent à influer sur les programmes. Elles relèvent à la fois de l’importation de conceptions des organismes internationaux et du monde professionnel, ainsi que du débat politique et pédagogique national. Ces prescriptions officielles ont des effets sur les manuels et les dispositifs pédagogiques qui renouvellent la contribution aux inégalités : élévation des exigences pour une partie des compétences, requises mais peu enseignées, donc saisissables seulement par les élèves préparés par la socialisation familiale ; limitation à des procédures simplifiées pour les élèves moins connivents ainsi moins préparés à la poursuite d’études longues.

Accèder à l'article